Ouverture d'un restaurant inclusif à Mulhouse

Mulhouse, France
Mulhouse, France
  • Inclusion et emploi
  • 14364 Vues

  • 2141 Lecteurs

  • 216 Abonnés

Ouverture d'un restaurant inclusif à Mulhouse

  • Inclusion et emploi
France
Projet lancé par :

Ouverture d'un restaurant inclusif à Mulhouse

Notre association va ouvrir un restaurant inclusif de 35 couverts au centre-ville de Mulhouse au 2ème semestre 2019, avec une équipe composée à plus de 70% de salariés porteurs de Trisomie 21.


L’enjeu de société auquel nous souhaitons répondre à travers ce projet est l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et de façon plus large, leur inclusion dans la société actuelle. Aujourd’hui, nous vivons dans un système, où chacun doit s’adapter aux exigences du monde de travail. Nous pensons, qu’à l’inverse, il s’agit d’adapter le monde du travail aux capacités de chacun.

Les personnes porteuses de Trisomie 21 sont les personnes les plus éloignées du milieu ordinaire (moins d’1% de personnes trisomiques sont embauchées en milieu ordinaire), pour des raisons principalement liées à leurs forts besoins en accompagnement et à leur productivité faible, et ce, malgré leurs qualités humaines indéniables. Si, elles sont considérées aptes à exercer un métier, elles sont donc très majoritairement dirigées des structures du milieu protégé (Etablissements d’Aide par le Travail) ou des structures du milieu adapté (Entreprises Adaptées).

L’accès au milieu ordinaire, s’il est bien encadré, est pourtant le dernier et seul palier de l’inclusion permettant de lever les appréhensions ou réticences face à « l’inconnu ». L’objectif de l’association est de prouver, par le biais de cette activité de restauration, que les personnes porteuses de Trisomie 21 ou de tout autre handicap peuvent avoir, et ont, leur place en milieu ordinaire.

La restauration, parce qu’elle peut s’articuler autour de tâches simples et régulières, et parce qu’elle est un lieu de rencontre convivial, est une activité très adaptée pour les personnes porteuses de Trisomie 21.


Au-delà de l’insertion professionnelle, notre volonté est également de faire tomber les barrières, de créer du lien social et de replacer le handicap au cœur de la ville. Ce lieu doit aider à changer le regard des visiteurs sur le handicap. Accepter la différence, c’est aussi s’ouvrir à l’autre et apprendre à le connaître.

 

Quel est le concept de votre projet ?

 Notre association souhaite ouvrir un restaurant inclusif au centre-ville de Mulhouse, dont l'équipe sera composée de 70% de salariés porteurs de Trisomie 21.

Ce restaurant ne sera pas géré par une structure du milieu protégé ou adapté. Notre but est d’offrir aux personnes porteuses de Trisomie 21 la possibilité de travailler en milieu ordinaire, comme un salarié classique, avec un contrat de travail et une fiche de paie chaque mois. Le restaurant sera donc géré par une association à but non lucratif.

L’équipe du restaurant sera composée de :
- Un chef d’établissement et de cuisine à temps plein
- Un adjoint d’établissement
- Cinq salariés handicapés polyvalents à temps partiel, soit trois par service : Nous souhaitons que les salariés appréhendent l’ensemble des missions relatives à la gestion du restaurant, à savoir la préparation des repas, la mise en place de la salle, l’accueil des clients, la prise de commandes, le service des repas et boissons à table, etc.
- Deux à trois bénévoles par service : La structure associative permet la présence de bénévoles pour la réalisation de missions transversales mais aussi et surtout pour suivre individuellement les salariés handicapés dans leurs tâches quotidiennes et développer leur autonomie.

L’organisation du quotidien du restaurant est simplifiée et en accord avec les nécessités et spécificités du handicap : prise de commande, affichage de pictogrammes, identification des tables.

L’offre de restauration est limitée pour que les salariés se sentent à l’aise et n’aient pas à subir un rythme trop intense : menu unique et suggestion, choix de boissons et desserts restreint, nombre de couverts limité.

Pour assurer la réussite de ce projet et l’atteinte de cet objectif, nous sommes conscients que le lieu de travail de ces personnes doit parfaitement s’adapter à leurs besoins et leur offrir les conditions nécessaires à leur épanouissement professionnel. C’est pourquoi les éléments suivants sont essentiels dans la réussite de ce projet :

- En milieu ordinaire, mais accompagné
L’objectif du projet est bien sûr l’insertion professionnelle des personnes porteuses de Trisomie 21 en milieu ordinaire. Pour autant, le cadre de travail qui leur est offert à travers ce projet permettra de créer un milieu extrêmement sécurisant pour ces personnes : équipe de taille réduite, taux d’encadrement élevé, organisation et accompagnement individualisé. Un « cocon » dans lequel chacun pourra s’épanouir et développer de nouvelles capacités professionnelles et sociales. Le projet se situe hors du cadre du milieu protégé ou adapté, mais pour autant dans un milieu protecteur pour la personne porteuse de Trisomie 21.

- Une organisation co-construite et validée par des experts
Ce projet est impulsé par le Centre de Réadaptation de Mulhouse, qui gère un centre de formation pour personnes handicapées et notre association bénéficie de son expertise en la matière. La levée des freins à l’inclusion par le travail est le quotidien des professionnels du Centre: compréhension des besoins des personnes, adaptation, gestion des situations critiques, etc. Les professionnels du Centre permettent d’apporter une méthodologie de travail indispensable à la mise en œuvre du projet.
Pour adapter plus précisément notre organisation à notre public cible, nous nous entourons également des structures référentes dans le milieu du handicap mental telles que les Papillons Blancs ou les Associations Sinclair : ces dernières nous permettent d’adapter notre organisation aux spécificités du handicap mental.

- Des encadrants sensibles au handicap et formés
Le futur chef de restaurant étant à l’origine du projet et ayant déjà eu l’occasion de former et accompagner des commis de cuisine porteurs d’un handicap, elle sera à l’aise dans l’accompagnement sur-mesure. L’adjoint est en cours de recrutement. Ces deux professionnels seront formés pour communiquer efficacement avec des personnes porteuses de Trisomie 21 et gérer des situations difficiles. Une période de formation de plusieurs semaines sera organisée sur place pour que l’équipe prenne ses marques avant l’ouverture.

- Un accompagnement sur-mesure et un environnement adapté, renforcé grâce à la présence des bénévoles
Les conditions, le cadre et les horaires de travail seront personnalisés en fonction de chaque employé. Notre souhait est qu’ils soient polyvalents, c’est-à-dire qu’ils puissent travailler en cuisine mais aussi faire le service en salle et côtoyer les clients. Les bénévoles auront un rôle dans le déroulement des journées de travail : ils accompagneront au besoin les employés dans la réalisation des instructions données par les encadrants. Le lieu sera également adapté : l’aménagement du restaurant, en cuisine comme en salle, est pensé pour le bien-être des salariés. Par exemple, une salle de pause sera à leur disposition pour leur permettre de se reposer ou de se retirer au calme un moment si besoin.

- Un soutien qui ne s’arrête pas à la porte du restaurant
Etant conscients des freins et craintes des proches des personnes handicapées face à l’intégration professionnelle en milieu ordinaire et forts de l’expérience du Centre de Réadaptation de Mulhouse dans ce domaine, nous souhaitons permettre aux salariés d’atteindre un équilibre de vie global : transport, logement, loisirs… Nous veillerons à ce que ce passage du dernier palier de l’inclusion professionnelle ne soit que bénéfique pour eux en construisant des partenariats avec les structures dont ils dépendaient à l’origine (conventions d’appui, droit de retour prioritaire, hébergement en FATH, etc.).

Au final, l’objectif est la montée en compétences progressive des salariés handicapés du restaurant et l’amélioration permanente de leur autonomie dans les tâches du quotidien. Chacun sera accompagné dans sa découverte du travail en restauration, que ce soit en cuisine ou en salle. La formation se fera par la transmission des savoir-faire, étape par étape au rythme de chacun.

Localisation de votre projet

68100
Il n'y a pas encore d'actualité publiée pour ce projet
Etes-vous sûr de vouloir supprimer cette article?

La suppression de la question entraine automatiquement la suppression de la réponse correspondante.

Vous devez être connecté pour voir la liste des contributeurs
Projet lancé par :
  • Michel CABATON
  • N/A
  • Paris, France

Michel CABATON

Paris, France

Association de gestion du restaurant inclusif "Un petit truc en plus"

Voir plus Voir moins