Biotechnologie pour des teintures (BioTeint)

Paris, France
Paris, France
  • Environnement et transition énergétique
  • 1010 Vues

  • 273 Lecteurs

  • 12 Abonnés

Biotechnologie pour des teintures (BioTeint)

  • Environnement et transition énergétique
France
Projet lancé par :

Biotechnologie pour des teintures (BioTeint)

Nous utilisons des bactéries pour produire des teintures durables. Nous luttons contre la pollution de l’eau résultant des activités des industries chimiques qui produisent des teintures textiles.


Chez Synovance, nous utilisons la biotechnologie pour résoudre trois problèmes mondiaux: la durabilité, la pollution et la gestion des déchets.
1. La population mondiale continue de croître, de même que la demande de ressources. Notre dépendance aux produits pétrochimiques n’est pas durable. Actuellement, presque tous les teintures textiles sont exclusivement dérivés du pétrole.
2. Dans certaines régions de l'Inde et de la Chine, il n'est pas rare de devoir marcher 4 heures pour avoir accès à de l'eau potable. Pourquoi? Les industries de teinture locales contaminent systématiquement l’eau potable. En effet l'industrie des colorants textiles est responsable de 20% la pollution industrielle de l'eau douce mondiale à laquelle elle ajoute 72 produits toxiques, dont 30 qu'on ne sait pas en éliminer. Ceci doit aussi être mis en regard du fait (World Bank) que 844 millions d'êtres humains n'ont pas d'accès stable à de l'eau potable et 600 000 enfants meurent chaque année à cause de l'eau insalubre (Unicef).
3. Chaque année, des tonnes de déchets industriels biodégradables sont jetés dans nos décharges. Cela représente un énorme gaspillage de ressources précieuses (à la fois les matières premières et l’espace utilisé).
 
Notre projet a un impact sur les citoyens en réduisant les dommages environnementaux causés par l'industrie de la teinture des textiles, et plus spécifiquement la pollution de l'eau.
Nous utilisons notre plate-forme exclusive de bio-production pour concevoir des bactéries qui produisent des teintures écologiques pour l'industrie textile à partir de biomasse durable et renouvelable. Dans l’esprit de l’économie circulaire, nous valorisons ainsi un flux de déchets industriels actuellement mis en décharge.
Nos produits auront un impact direct sur les entreprises car actuellement, elles dépensent de l’argent pour envoyer leur biomasse-déchet aux sites d’enfouissement. Nous éliminerons ces coûts et empêcherons ce matériau de remplir les décharges locales. En outre, ainsi les entreprises se conformeront mieux à leur responsabilité sociale. Plus précisément, notre projet répond aux défis de la transition écologique en produisant presque zéro gaz à effet de serre et en éliminant l'utilisation de produits chimiques toxiques.
Nous faisons cela pour que les gens puissent avoir un accès sûr à l'eau potable et pour que la quantité de déchets envoyés dans nos décharges soit non seulement réduite, mais aussi valorisée.

Quel est le concept de votre projet ?

Nous produisons des colorants textiles à partir de micro-organismes en utilisant des déchets industriels (lignocellulose) comme matière première.  La lignocellulose est la biomasse la plus abondante sur la planète (arbres, herbe, paille ..). Nos solutions biologiques innovantes sont durables, ne polluent pas l'environnement et détournent des centaines de tonnes de déchets des sites d'enfouissement. La bioéconomie utilise des ressources dérivées de plantes pour produire des carburants, des produits chimiques, des matériaux, des aliments propres à la consommation humaine et des aliments pour les animaux. Les organismes génétiquement modifiés capables de convertir efficacement la biomasse issuee de la lignocellulose en molécules de haute valeur constituent une condition préalable à la transition vers des usines durables de l'avenir.
Chez Synovance, nous avons créé une plate-forme de synthèse génomique révolutionnaire pour concevoir des génomes conçus de façon rationnelle de bas en haut, plus rapidement et à un coût inférieur à celui de tous les temps. Ces génomes sont conçus sur mesure pour produire des produits chimiques durables, en particulier des teintures. Nous avons en outre inventé de nouvelles méthodes de traitement de la biomasse afin de pouvoir maintenant valoriser ce matériau à faible coût en tant que matière première pour nos fermentations. En conséquence, nous sommes en mesure de fournir des produits à un prix très compétitif. Avec Synovance, nous avons créé une solution unique, "cradle-to-cradle" et durable pour nos clients.
Jusqu'à présent, l'étape limitante en bio-production était le développement des souches de micro-organisme adéquates. Nous avons mis en place une plate-forme de bio-production qui évite tous les problèmes techniques liés aux pipelines classiques de développement de souches.
a) Nous sommes maintenant en mesure de concevoir des souches "à la carte" plus rapidement et à moindre coût que jamais auparavant. Nos solutions sur mesure fournissent des souches robustes avec des performances industrielles prévisibles.
         Nous concevons et assemblons des génomes secondaires personnalisés spécialement conçus pour la production de molécules spécifiques. Cela signifie que nos bactéries "design", en plus de leur propre matériel génétique ADN (génome), portent un génome secondaire que nous avons conçu et construit pour produire les substances chimiques désirées, en l’occurrence les teintures. Ces génomes conçus de manière rationnelle intègrent les voies de biosynthèse métabolique dans un schéma génomique optimisé pour des niveaux d'expression génétique robustes. Cette technologie de rupture est générique et peut être appliquée à la production de nombreux composés chimiques. À l'heure actuelle, il n'y a aucune autre société qui conçoit des génomes personnalisés, notre travail va au-delà de l'état de l'art.
b) Pour améliorer l'utilisation de la biomasse renouvelable, nous avons; i) Produit des souches modifiées génétiquement pour co-consommer un mélange de sucres issues de la lignocellulose. ii) Inventé de nouvelles méthodes pour extraire les sucres depuis la drêche de brasserie. iii) Inventé une nouvelle méthode pour éliminer les inhibiteurs des liqueurs issues de biomasse (brevet en instance).
        
            Nous avons obtenu un contrat d’approvisionnement de la microbrasserie BapBap (à Paris) nous garantissant l’accès gratuit à 2,8 tonnes de grain par semaine. Notre relation avec la brasserie BapBap est solide et se poursuivra. Ensemble, nous souhaitons éventuellement créer une coopérative de production de déchets de brassage au sein de la région parisienne. Nous envisageons ici que toutes les brasseries locales apporteraient leur contribution en envoyant leurs déchets dans un centre de "recyclage" commun, notre bioraffinerie. Nous réduirions le volume de déchets mis en décharge et les frais d’exploitation des brasseries (une brasserie de 20 tonneaux paie en moyenne 40k€ / an de coûts d’enfouissement). Notre objectif est de réduire l'empreinte écologique et d'assurer un approvisionnement plus sûr en ressources renouvelables. Cette boucle de ressources est conforme à la directive-cadre de l'UE sur les déchets. Nous sommes egalement en discussion avec des entreprises textiles, des sociétés de produits chimiques et des sociétés de produits des sciences de la vie en vue d’établir des collaborations conjointes. Nous avons commencé à développer une relation de travail étroite avec SIMONE TEINTURERIE DE LUXE (Paris). Cette société teint actuellement des vêtements pour plusieurs marques de luxe françaises. Nous voulons travailler avec eux pour tester nos prototypes de colorants conformément aux normes ISO.
L'analyse des chaînes d'approvisionnement mondiales actuelles et des tendances environnementales, ainsi que de la démographie de la population, montre que le moment est venu d'établir des solutions durables pour notre avenir. L’épuisement des ressources et les dommages environnementaux doivent être rapidement annulés. Le délai nécessaire pour mettre en place de manière sécurisée des bio-industries pourrait prendre jusqu’à 10 ans.
La durabilité est au cœur de notre mission. Notre objectif initial était de développer des méthodes permettant de recycler efficacement les déchets de brassage. Nous avons appliqué avec succès nos technologies pour extraire les sucres des déchets forestiers. Cela montre que nous pouvons facilement réutiliser nos technologies pour extraire les sucres de n’importe quelle autre source durable de carbone de la lignocellulose (racine de betterave, tige de maïs, etc.).
Au total, nous utilisons des bactéries "à la carte" pour la production de produits chimiques précieux (teintures) à partir de déchets lignocellulosiques. De cette manière, nous valorisons la biomasse actuellement en décharge et nous contribuons  à résoudre le problème de pollution de l’eau provoqué par les industries chimiques textiles, car nos composés sont naturels et non toxiques, par opposition à ceux produits chimiquement.
 
   fe4df194e889dba3c8f367bc11cb1d46.png?auto=format%2Ccompression&ixlib=php-2.1.1&s=0c3c35b61c71ef4921429126fe73f2a0

Localisation de votre projet

91058
Il n'y a pas encore d'actualité publiée pour ce projet
Etes-vous sûr de vouloir supprimer cette article?

La suppression de la question entraine automatiquement la suppression de la réponse correspondante.

Vous devez être connecté pour voir la liste des contributeurs
Projet lancé par :
  • Efthimia LIOLIOU
  • N/A
  • Paris, France

Efthimia LIOLIOU

Paris, France

Synovance

Voir plus Voir moins